les grands rendez-vous de mai

Après Pâques, les fêtes de l’Ascension et la Pentecôte nous montrent le chemin pour suivre le Christ, retourné à la droite du Père et qui nous envoie son Esprit, afin que nous ne soyons plus jamais seuls. Une personne qui est fidèle à Dieu et qui vit sa Parole atteint, dans le don de soi, le vrai bonheur.

Dimanche 6 mai: venez nombreux pour un Dimanche Autrement animé par le Père Népomucène et M. et Mme Mura. Vous découvrirez l’île de Madagascar, ses habitants, son Eglise. Un beau voyage.

Dimanche 20 mai : confirmation d’adultes dont Amandine, Marion, Audrey et Priscilla: Eglise de l’Annonciation à Vaise, 15h. Soyons nombreux à les entourer.

Mardi 22 mai : Comment Partager l’Espérance: conférence du LCE et du MCR, Espace St Paul, 20h. Cette soirée sur les nouveaux traitements du cancer sera animée par Mme Helen Boyle.

Appel à la sainteté

Le Pape François appelle à la sainteté dans notre monde actuel.

Extrait de son exhortation apostolique Gaudete et Exultate

« Soyez dans la joie et l’allégresse » (Mt 5, 12), dit Jésus à ceux qui sont persécutés ou humiliés à cause de lui. Le Seigneur demande tout ; et ce qu’il offre est la vraie vie, le bonheur pour lequel nous avons été créés. Il veut que nous soyons saints et il n’attend pas de nous que nous nous contentions d’une existence médiocre, édulcorée, sans consistance. En réalité, dès les premières pages de la Bible, il y a, sous diverses formes, l’appel à la sainteté. Voici comment le Seigneur le proposait à Abraham : « Marche en ma présence et sois parfait » (Gn 17, 1).

St Père François,  le 13 avril 2018

Arrête-toi, le Seigneur est ressuscité !

Ce message, transmis par le Pape François, est celui de toute l’Eglise.

S’arrêter, regarder et revenir. N’est-ce pas cette démarche qu’accomplissent les catéchumènes baptisés dans la nuit de Pâques ? Plus de 120 adultes dans notre diocèse, et à ND de Bon Secours nous avons accompagné Amandine au cours de cette nuit pascale. Ecoutons son témoignage :

« Je suis impatiente et heureuse de me  faire baptiser cette année à Pâques. Toute jeune j’écrivais déjà à Dieu, je sais qu’il a toujours été là et il m’a tant donné déjà. La préparation au baptême m’apporte pourtant tellement. Plus j’apprends à connaître Dieu, Jésus et plus j’arrive à ressentir sa présence et le baptême me permettra de savoir que Dieu est avec moi éternellement. J’ai toujours pensé que je croyais en Dieu mais maintenant je le sais. »

La Résurrection de notre Seigneur nous fait entrer dans sa lumière. Le baptême des catéchumènes nous fait partager cette lumière et cet amour du Père pour ses enfants.

Vivre le sacrement des malades comme un don de Dieu !

Le dimanche 6 mai, durant la messe de 10h30, à Notre Dame de Bon Secours

Jeudi 3 mai, de 15h à 17h, à l’Espace St Paul, un temps de récollection et possibilité de sacrement de pardon et réconciliation, pour les personnes qui souhaitent recevoir le sacrement des malades le 6 mai. Soyons nombreux à les accompagner dans cette démarche.

Vous trouverez des bulletins d’inscription sur les tables au fond des églises. Fin des inscriptions : le 23 avril !

Un service d’Eglise, l’équipe funérailles

Cette équipe accompagne les personnes qui connaissent la douleur de voir partir un être aimé. De l’accueil à la célébration ce service permet à des familles de vivre le temps du deuil dans l’espérance.

Un appel est lancé par la paroisse à toute personne de bonne volonté prête à renforcer cette équipe. Une formation est assurée. Merci de votre disponibilité!

Etats généraux de la bioéthique

Nous sommes tous invités à y prendre part et je vous encourage vivement à transmettre cet appel à tous les frères et sœurs de vos paroisses, communautés, établissements, mouvements et aumôneries. Une occasion nous est offerte pour témoigner humblement auprès de nos concitoyens de la beauté de la vie humaine et du chemin de liberté que nous ouvre la vie avec le Christ.
Cardinal Philippe Barbarin

Pour en savoir plus, cliquer ICI

Carême 2018: Crépuscule d’une Eglise

Voici le message de Carême que nous a envoyé Mgr Samir NASSAR, Archevêque Maronite de Damas

Cette septième année de guerre en Syrie a vu :

1) L’intensité des combats et des violences.

2) La suite de l’exode à un rythme plus rapide surtout parmi les jeunes et les hommes d’où une pénurie aigüe de la main d’œuvre.

3) La crise sociale, l’inflation, le blocus font des syriens qui restent un peuple pauvre qui vit sur l’assistanat et la mendicité.

4) 80% du monde hospitalier ont quitté le pays dont 90% de médecins… 60% des blessés meurent par manque de soins…

5) La solution de paix reste lointaine même bloquée. Les 12 millions de réfugiés ne sont pas plus malheureux que le reste du peuple syrien abandonné sur place.

Devant cette situation douloureuse, l’action caritative au lieu de se développer ne cesse de reculer par manque de structures et d’agents sociaux bien formés.

Ainsi le nombre des familles assistées en 2017 se limite à 828 familles contre 1407 en 2016…Combien seront elles en 2018 ? Un sentiment de culpabilité nous traverse. Merci Seigneur de pardonner…

Ce recul rapide ne nous laisse pas souffler…La situation se dégrade chaque jour et les partants se défilent devant nos yeux sans pouvoir les retenir, ni leur dire au revoir … Un déchirement intérieur bien angoissant nous habite…

La construction ecclésiale s’effondre doucement … en 2017 : 10 mariages au lieu de 30, 7 baptêmes au lieu de 40 .

Sommes – nous en train de tourner la page ?

Lors de mon installation à Damas en Décembre 2006, un prêtre du diocèse me disait: seras-tu le dernier évêque de Damas ? trouveras tu qulqu’un à qui remettre la clé de la Cathédrale ? Regardant l’exemple Iraquien, j’ai peur que son intuition ne soit vraie..

D’ailleurs avec les obus aveugles qui tuent les innocents chaque jour… Nous continuons à vivre en sursis…, entre les mains de la Providence s’appuyant sur la voix du Seigneur qui nous dit : « N’aie pas peur petit troupeau » Luc 12,22

Carême 2018 + Samir NASSAR,  Archevêque Maronite de Damas